ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Rhône-Alpes

Energies et matières renouvelables

Action régionale

Le bois-énergie

La filière bois-énergie est en forte expansion en Rhône-Alpes. Les ressources sont abondantes et leur valorisation participe à l’application du protocole de Kyoto sur le changement climatique. Le bilan du « Plan bois énergie » montre que l’utilisation de cette ressource renouvelable et locale répond à des besoins bien identifiés et correspond à des investissements très importants. La région Rhône-Alpes a fait partie du premier programme test national bois énergie (1994-1999). Devant son succès, ce programme a été renouvelé à deux reprises (2000-2006 et 2007-2010).

Depuis 2009, le Fonds chaleur permet un large développement du bois énergie en France et en Rhône-Alpes.

Après une vingtaine d’années d’efforts, le bois est devenu, en Rhône-Alpes, une source d’énergie renouvelable moderne et compétitive dans les collectivités, l’industrie, ou chez les particuliers.

Susciter la demande

Afin de susciter le recours au bois énergie, l’ADEME intervient à plusieurs niveaux :

  • cofinancement de relais chargés d’accompagner les porteurs de projets : Espaces Info-Énergie, chambres consulaires, interprofessions (FIBOIS07/26, FIBRA, etc.) ;
  • cofinancement des études de faisabilité ;
  • aides à l’investissement dans le cadre du fonds chaleur pour les chaufferies bois et/ou les réseaux de chaleur :
    • appel à projets national BCIAT pour les chaufferies de plus de 1 000 tep dans l’industrie, l’agriculture et le tertiaire,
    • appel à projets régional pour les chaufferies bois de plus de 100 tep (hors BCIAT) et les réseaux de chaleur.

Assurer l’approvisionnement

La demande en bois énergie a fortement augmenté ces dernières années, notamment avec la multiplication des projets de grande taille, notamment suite à la mise en place du fonds chaleur en 2009. Afin de faire face à cette nouvelle demande, la filière d’approvisionnement doit se structurer et se professionnaliser.

L’ADEME intervient, à travers un système d’aide spécifique, pour structurer les approvisionnements en bois énergie et notamment en bois forestier. Entre les années 2000 et 2006, environ 50 opérations ont été financées (acquisition de broyeurs ou de cribles, bennes de transport-livraison, plateforme et hangars de stockage), ce qui représente environ 1 million d’euros de subventions pour une dépense totale de l’ordre de 6 millions. Plus récemment, afin d’améliorer la qualité du combustible, l’ADEME s’est concentrée sur le financement des hangars de stockage de plaquettes.

Le guide technique pour la mise en œuvre des plateformes et hangars de stockage de bois énergie a été réalisé avec l’aide de l’Union régionale des associations communes forestières Rhône Alpes.

L’ADEME travaille également avec des relais chargés d’accompagner les fournisseurs de bois énergie (FIBRA, FIBOIS 07/26, URACOFRA…).

Au-delà, l’ADEME soutient PROPELLET, organisation interprofessionnelle réunissant les acteurs du chauffage à granulés bois (appelé également pellet). Les producteurs de granulés peuvent obtenir la marque de qualité NF biocombustibles solides – granulés biocombustibles.

Atlas des filières d’approvisionnement en bois-énergie en Rhône-Alpes (PDF - 1.8Mo). Édition 2014, situation 2012 :

En savoir plus sur la consommation et la production de plaquettes forestières en Rhône-Alpes (PDF - 219 Ko)

Maitriser les émissions de polluants

Le développement du bois énergie doit être conjoint à l’amélioration de la qualité de l’air. Une évaluation (ADEME, 2005) montre que d’importantes réductions des émissions sont possibles, pour le secteur domestique en 2020, par rapport à 2001 : — 30 % de métaux, — 38 % de dioxines, — 58 % de poussières totales, — 84 % de Composés organiques volatils (COV) et — 89 % d’Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces réductions passent notamment par une politique de modernisation du parc domestique que l’ADEME Rhône-Alpes accompagne à titre expérimental dans le cadre du Plan de protection de l’atmosphère (PPA) de la Vallée de l’Arve avec le Fonds air-bois.

Pour les chaufferies collectives, l’accès aux aides est conditionné par l’atteinte de niveaux d’émissions inférieurs à la réglementation en vigueur.

Photographie d'une chaufferie bois

Dans le cadre des travaux du Schéma régional climat air énergie (SRCAE) un état des lieux du bois énergie en Rhône-Alpes a été réalisé.

Améliorer la qualité de la filière

Afin de faire du bois une source d’énergie moderne et compétitive, il convient d’assurer la promotion d’équipements performants et de bois de qualité. Pour ce faire, l’ADEME :

Concevoir et dimensionner en toute sécurité un silo de chaufferie bois

Vous êtes maître d’ouvrage public ou privé, ou bien une entreprise de maîtrise d’ouvrage et vous étudiez la faisabilité de créer une chaufferie bois. Ce guide vous accompagne dans votre démarche de conception de silo de stockage, il éclaire vos décisions en répondant vos interrogations.

Haut de page

Le solaire thermique

L’accompagnement des particuliers et des copropriétés est confié par la Direction régionale Rhône-Alpes au réseau des Espaces Info Énergie.

Les projets soutenus par le Fonds chaleur sont prioritairement les installations de Chauffe-eau solaires collectifs (CESC) pour les secteurs suivants :

  • le logement collectif et, par extension, tout hébergement permanent ou de longue durée avec des besoins similaires en eau chaude sanitaire (secteur hospitalier et sanitaire, structures d’accueil, maisons de retraite…) ;
  • le tertiaire privé et public comprenant les hôtels et hôtels de plein air à usage non saisonnier (campings utilisés au-delà des seuls mois de juillet et août), les piscines collectives, les complexes sportifs, les restaurants, les cantines d’entreprises… ;
  • les activités agricoles et industrielles consommatrices d’eau chaude sanitaire (laiteries, fromageries, process, etc.).

La Direction régionale de l’ADEME en Rhône-Alpes vous accompagne au long de la vie de votre projet.

Les étapes de mise en œuvre d’une installation solaire thermique

Dimensionner son installation

Indispensable au bon dimensionnement de votre projet, l’étude de faisabilité doit être effectuée par un bureau d’étude compétent sur le solaire thermique collectif.
Pour les installations de taille et de budget modestes, l’installateur peut être habilité à réaliser le dimensionnement.
Dans tous les cas, recherchez un prestataire certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE).

En savoir plus sur :

Un dispositif de suivi doit être prévu dès l’étude de faisabilité et installé en même temps que l’installation de chauffage solaire.
Pour les petites installations (inférieures à 50 m²), l’ADEME recommande le suivi manuel de type Télésuiweb. Voir le site de l’Institut national de l’énergie solaire (INES).
Pour les installations supérieures à 50 m², l’ADEME recommande un télécontrôle (suivi automatique ou monitoring). Exemples de cahiers des charges sur le site Diagademe.

L’ADEME vous aide sur « l’étude de faisabilité ENR thermiques » pour l’installation de chauffe-eau solaires :

  • sur bâtiments existants, dans le logement collectif et le tertiaire privé et public ;
  • sur les process et bâtiments existants des activités agricoles et industrielles.

Consulter le tableau des aides à la décision sur la page dédiée aux aides de l'ADEME.

Installer et réceptionner son installation

Vous faites installer un système solaire thermique. Pour vous assurer de la qualité de mise en œuvre, veillez à ce que votre installateur soit certifié RGE.
Pour une qualité optimale de chantier, vous pouvez mettre en place un commissionnement.

Pour une bonne maintenance de votre installation, voici la liste exhaustive des documents (PDF - 89.6Ko) que doivent vous fournir le bureau d’étude et l’installateur.

Concernant l’investissement l’ADEME délivre ses aides dans le cadre de l’appel à projets Solaire thermique collectif — Installations supérieures à 25 m².

Commissionnement

Il s’agit d’un ensemble de tâches pour mener à terme une installation neuve afin qu’elle atteigne le niveau des performances contractuelles et créer des conditions pour les maintenir ; mettre à disposition des clients et/ou des usagers la documentation et les instructions d’utilisation et de maintenance, incluant l’initiation ou même la formation des intervenants.

Pour en savoir plus

Suivre et entretenir son installation solaire

Une installation solaire thermique fonctionne toujours avec un système d’appoint. L’usager est toujours fourni en eau chaude, mais sans savoir si elle est produite par le solaire ou par l’appoint. Aussi, lorsque l’installation solaire est défectueuse, l’usager n’en a pas connaissance puisque l’appoint prend le relais.

Le suivi d’une installation solaire permet de s’assurer de son bon fonctionnement, d’alerter en cas de panne et de réagir en conséquence. Il est donc indispensable et doit être prévu dès l’étude de faisabilité pour être mis en place en même temps que l’installation de chauffage solaire.

Pour les petites installations, inférieures à 50 m², l’ADEME et le Conseil régional Rhône-Alpes soutiennent un outil de contrôle créé par l’INES, appelé Télésuiweb. Cette solution, peu onéreuse permet aux petits budgets de suivre le bon fonctionnement de leurs installations solaires. Pour aller plus loin, voir le site de l’INES.

Pour les installations de plus de 50 m◊, l’ADEME recommande un télécontrôle (suivi automatique ou monitoring) pour un traitement des données par l’exploitant ou par les services techniques compétents. Assurez-vous que votre exploitant soit formé pour la maintenance des exploitations solaires thermiques.

Pour plus d’information :

Les recommandations professionnelles et les étapes clés de votre projet sont sur le site de SoCol.
Socol (Solaire collectif) est la plateforme collaborative des professionnels de la filière solaire thermique (installateurs, bureaux d’études, exploitants, industriels et maîtres d’ouvrage). SoCol, soutenu par l’ADEME, diffuse des recommandations, des solutions simples et accessibles à tous pour la généralisation des installations performantes et durables.

Haut de page

Le solaire photovoltaïque

Le marché du solaire photovoltaïque est aujourd’hui mature en Rhône-Alpes. Dans le cadre des travaux du Schéma régional climat air énergie (SRCAE) un état des lieux du photovoltaïque en Rhône-Alpes a été réalisé.
Sur ce domaine, l’ADEME diffuse son expertise. Notamment, trois guides à destination des Coopératives d’utilisation du matériel agricole (CUMA), des collectivités, et des industriels et exploitants agricoles sont en cours de publication.
L’ADEME poursuit par ailleurs son accompagnement sur les programmes de R&D avec l’objectif d’améliorer les performances énergétiques et environnementales et les coûts de production. Les sujets de recherche portent sur la performance ainsi que sur l’intégration dans les produits du bâtiment de nouveaux matériaux.
Enfin, l’ADEME veille sur certains maillons de la filière comme le photovoltaïque au sol (conflits d’usage, analyse de cycle de vie…). Dans cette optique, l’ADEME a émis des avis sur le photovoltaïque au sol et sur les serres photovoltaïques.

La diffusion de la technologie est assurée par un marché soutenu (tarification d’achat avantageuse, fiscalité). Les particuliers peuvent bénéficier de crédits d’impôt, et d’aides de certaines collectivités rhônalpines (départements ou communes).
En outre, l’ensemble des porteurs de projets peut bénéficier de tarifs d’achats de l’électricité produite.

Dans le cadre du montage de vos projets, n’hésitez pas à consulter le site photovoltaique.info qui rassemble l’ensemble des ressources sur le sujet.

Téléchargez le baromètre 2010 des énergies renouvelables électriques en France.

L’éolien

Le parc actuel en Rhône-Alpes compte 20 sites d’éoliennes en service pour une puissance raccordée de 162 MW. La puissance potentielle au regard des permis de construire accordés en Rhône-Alpes pourrait être de 296 MW.

Depuis juillet 2007, des Zones de développement de l’éolien (ZDE) ont été instituées pour préserver les paysages remarquables et les sites historiques. Elles sont proposées par les collectivités locales et coordonnées par les préfets. Les projets éoliens doivent se situer dans une ZDE pour bénéficier du tarif de l’obligation d’achat de l’électricité produite.

Photographie d'une éolienne Légende

Dans le cadre des travaux du Schéma régional climat air énergie (SRCAE) un état des lieux de l’éolien en Rhône-Alpes a été réalisé.

Haut de page

La géothermie

La géothermie consiste à puiser la chaleur de la terre pour alimenter un système de chauffage ou un réseau de chaleur. La région Rhône-Alpes dispose d’un fort potentiel géothermique sur nappes du fait de ses nombreux aquifères superficiels et via des sondes géothermiques du fait de la géologie de son sous-sol. Ce potentiel géothermique est référencé dans l’atlas régional : www.geothermie-perspectives.fr

En Rhône-Alpes l’ADEME soutient les investissements d’installation de géothermie très basse température pour le chauffage de locaux dans le cadre d’appels à projets.
Voir nos appels à projets

L’ADEME a organisé une journée de Sensibilisation à la géothermie le 21 juin 2012 à Bron.
Télécharger les présentations des intervenants de cette journée.

Le biogaz

L’ADEME accompagne techniquement et financièrement le développement de la valorisation énergétique des biodéchets par méthanisation à travers plusieurs axes :

  • le financement et le pilotage de l’action d’animation en faveur du développement de la méthanisation en Rhône-Alpes, réalisée par RAEE ;
  • la contribution active, en collaboration étroite avec la DRAAF et le Conseil régional Rhône-Alpes, aux différentes actions régionales en faveur du développement et de la structuration de la filière de méthanisation.

Dans les secteurs d’application suivants :

  • valorisation thermique, avec l’utilisation intégrale du potentiel énergétique du biogaz, pour la production d’eau chaude ou de vapeur pour des usages industriels ou collectifs (chauffage), avec ou sans réseau de chaleur ;
  • valorisation de la chaleur issue de cogénération, dans des réseaux de chaleur destinés soit au chauffage collectif (mini-réseaux), soit à des usages industriels ;
  • (et de façon moins prioritaire), injection de biogaz épuré (ou biométhane) dans le réseau de transport de gaz naturel.

L’ADEME accompagne vos projets par :

Montage de projet de méthanisation (PDF - 1.6Mo) : recueil de recommandations et retour d’expériences

Un projet de méthanisation s’analyse simultanément sur les angles technique, économique, juridique et contractuel. Ce guide vous aide à vous poser les bonnes questions, à adapter le process à vos besoins, à choisir la typologie et l’orientation du projet, à savoir vous entourer et comprendre le jeu d’acteur, à communiquer et à anticiper les risques.

L'hydroélectricité

L’ADEME finance les études de faisabilité des petites centrales hydrauliques :

  • non raccordées au réseau (nouvelles centrales et réhabilitation d’anciennes) ;
  • raccordée au réseau sur usines d’eau potable (eaux de rétro-lavage, adduction d’eau, etc.).

Consulter le tableau des aides à la décision sur la page dédiée aux aides de l'ADEME.

L’ADEME ne finance pas les investissements d’installation de microcentrale hydraulique.

Consulter :